Dernière étape de plaine ce mercredi avant d’aborder les Pyrénées. Nouvelle arrivée au sprint, bordure ou échappées ? Elements de réponse sur Janusport.com

Retrouvez nos conseils pour la 11ème étape du Tour de France.

Profil de la 11ème étape, letour.fr

Pas de quoi sauter au plafond en découvrant le profil de l’étape du jour entre Eymet et Pau. Christian Prudhomme ne s’est pas foulé pour établir le tracé des étapes de plaine de ce Tour de France et les coureurs arpenteront à nouveau une étape sans aucune difficulté. Le risque de bordure est très faible avec un vent surtout présent en début d’étape et la côte de 4ème catégorie dépasse à peine le kilomètre. Si certains éspéraient que les équipes des sprinters commencent à changer leur fusil d’épaule face à la domination de Marcel Kittel, leurs espoirs ont été en partie douchés par les déclarations de Marc Sergeant, DS de la Lotto, sur Twitter : « If you come to with a sprinter (Greipel) who won a stage in 6 consecutive , you keep confidence in him until the very last stage. ».

Autant dire que la Quickstep est déjà assurée de trouver des alliés pour rouler derrière l’échappée dans l’étape de demain. La Team Direct Energie a même roulé aujourd’hui pour Thomas Boudat, on imagine donc mal une équipe comme la Katusha ou la Cofidis renoncer aux sprints massifs alors que leurs équipes ont été quasi-exclusivement formées à cette fin.

Cette question tranchée, il nous reste maintenant à évaluer le niveau des principaux sprinters. Derrière Marcel Kittel, aucun nom ne se dégage. Degenkolb, Bouhanni, Groenewegen, Kristoff, Greipel et Matthews semblent évoluer à un niveau quasi-similaire depuis le début de tour, alternant tour à tour les podiums et les top10.

Nous pensons néanmoins que les cotes des bookmakers prennent trop en considération les performances de la veille alors que la vérité du jour d’un sprint n’est jamais celle du lendemain. La contre-performance (13ème) de Michael Matthews ce mardi, s’explique ainsi davantage par un sprint très mal emmené par ses coéquipiers plutôt que par une méforme générale. Il a ainsi confié à la presse australienne après l’arrivée qu’il avait encore de très bonnes jambes « Mine sprinting mojo is totally here » mais qu’une réunion avec l’équipe était nécessaire pour corriger les erreurs de la journée.

S’il préfère les arrivées plus difficiles, la faible concurrence après les abandons ou disqualification de Cavendish, Démare et Sagan ne devrait pas lui faire peur sur une arrivée aussi traditionnelle. De plus, si certains coureurs ont tendance à relâcher un peu leur effort dans les derniers mètres lorsque la première place n’est plus accessible, Matthews rêve encore de maillot vert et chaque point compte à ses yeux ce qui le rend très intéressant dans la perspective d’un podium.

L’équipe de Janusport vous conseille donc de miser 0,25u (x2) sur Michael Matthews en pari gagnant @ 40 / placé (podium) @ 10 sur PMU.

Si vous avez suivi nos conseils depuis le début du Tour, le podium de Dan Martin à Longwy @ 7 et la victoire de Calmejane @ 30 ont du vous faire remporter plusieurs paris gratuits sur PMU. C’est le moment d’en profiter !