Nous y sommes, le premier Euro de handball à 24 équipes débute demain. Nouveau format, nouveau challenge pour une nouvelle décennie. Tout est réuni pour nous offrir du spectacle et surtout de nouvelles surprises. Après un Mondial féminin fort en rebondissements, cet Euro pourrait-il nous offrir de gros surprises ? Quels sont les favoris ? Une victoire française est-elle possible?

Analyse et pronostics de NorthTipster !

ChE (H) – Euro 2020

Avant-propos

Avant toute chose, on va s’attarder sur un petit point concernant les bets long-terme. A mes yeux, il n’y aucun pick bon à prendre sur le vainqueur compétition. Chose assez simple, les cotations sont trop basses. Peu importe la nation en jouant les odds tout au long de la compétition, notamment au moment où la cote pour la victoire sera importante, les cotations cumulées seront toujours supérieure aux odds de base « vainqueur compétition ».

Un exemple tout simple, imaginons Danemark win l’Euro @ 3.25. Une rencontre décisive face à la France ou la Norvège en poule pour la première place du groupe donne une cotation rencontre @ 1.8. Puis en demi face à l’Espagne cotation au plus bas @ 1.6. Pour clôturer une finale face à la Norvège ou la France @ 1.8. Rien qu’avec ces 3 rencontres la cote cumulée se retrouve @ 5+. Assez peu d’intérêt à prendre un long-terme, le seul bet éventuellement jouable reste une côte boostée France @ 6+ sur Winamax (mais limitée à 10euros) ou Danemark @ 5+ (si jamais elle est proposée).  A présent attardons-nous sur les favoris & quelques nations à surveiller selon moi !

Espagne

Quoi de mieux pour débuter cette preview que de s’attarder sur le vainqueur sortant ! Surprenant vainqueur en 2018, l’Espagne va remettre son titre en jeu. Décevants lors du Mondial, cette année les Espagnols ont la chance d’avoir tiré la partie de tableau la plus simple de cet Euro. Seul bémol, la présence de leur bourreau allemand dans leur groupe. Les Pays-Bas et la Lettonie ne devraient pas être un réel souci en première phase. Kristopans ne pourra pas faire exister sa nation tout seul tandis que les Pays-Bas sont clairement un ton en-dessous. Ce groupe C ne présente très peu de surprise, l’Espagne et l’Allemagne seront dans la poule principale. Concernant l’effectif, il est vieillissant. Certainement une des dernières compétitions internationales pour un bon nombre d’entre eux. L’expérience sera là avec un tel groupe de trentenaires (au nombre de 10!). Entre autres Raul Entrerrios, Aguinagalde and Co. Heureusement que les frères Dujshebaev, Feran Solé et Aleix Gomez rajeunissent un peu tout cela. Peu de blessure du côté Espagnol, un groupe complet et solide, avec Rodrigo Corrales et Gonzalo Pérez de Vargas il y aura de quoi faire également dans les cages. Je m’attends à un bon parcours pour ces derniers, et une demi-finale largement atteignable. La rencontre face à l’Allemagne permettra de savoir quelle nation met une option sur la Demi.

Crédit photo : Ouest-France

Allemagne

En parlant du loup, attardons-nous à présent sur ces derniers. Seconds favoris de cette première partie de tableau, l’Allemagne doit confirmer. Triste squatrièmes de son mondial l’année passée après avoir chuté en demi face à la Norvège de Sagosen, les Allemands en ont marre de truster les places en chocolat. Vainqueur en 2016, les Allemands auront leur carte à jouer. Menés par Gensheimer tout sera question de mental et de gestion de money-time. L’effectif dispose de qualité, Timo Kastening, Pekeler, Kohlbacher. Il y a réellement de quoi faire, mais les seconds couteaux seront-ils au niveau ? La profondeur de banc pourrait à nouveau faire défaut en seconde partie de compétition. La facilité de leur poule pourrait leur permettre d’arriver au top Niveau dans le tableau final. Au même titre que les Espagnols, la fraicheur que leur apporte leur partie de tableau sera à surveiller. Attention au manque d’adversité également…

Croatie, Biélorussie & Autriche

Les Croates, voilà une équipe intéressante à creuser. Mené par Cindric & Sego, l’effectif dispose d’une qualité indéniable mais quelle préparation catastrophique. Il va vite falloir régler quelques points, sinon la compétition pourrait être compliquée. Souvent transcendante dans les grands évènements , la Croatie pourra faire figure d’épouvantail dans la poule 1. Souvent bourreau des Espagnols et des Allemands l’histoire pourrait se répéter pour une des deux nations. Côté Biélorusse Karalek, Kulesh et leurs compères sortent d’une préparation plutôt correcte, petit bémol pour moi, la prestation face au Polonais. L’effectif pourrait sortir en Main Round comme ne pas y accéder du tout. L’entrée dans la compétition et le match face aux Serbes sera décisif. Au vu de l’absence de Bozovic du côté monténégrin, cette rencontre devrait déterminer qui atteindra le second tour avec la Croatie. L’upset à surveiller du côté de cette poule 1 sera pour moi celui des Autrichiens. A domicile pendant une partie de la compétition, ils pourront compter sur leur public. Bylik et Bauer seront des artisans importants et à même de les mener vers des victoires importantes. Groupe ouvert pour eux, il faudra battre les Tchèques, la Macédoine du Nord et l’Ukraine pour s’assurer 2 points au tour principal. Nation à surveiller d’un œil, notamment en poule 1.

Danemark

Les grands favoris, les voilà ! Les Danois, Champions du Monde en titre, menés par  Mikkel Hansen, sont les favoris logiques des bookmakers. Grande force danoise, Landin & Green. Que de talent dans leurs portiers. Une vrai muraille, une solidité défensive hors norme. Un jeu rapide qui peut annihiler l’espoir de chaque nation. Bref, le Danemark a tout pour remporter cette compétition. Petit bémol l’absence d’Henrik Toft Hansen toujours pas remis de ses maux de tête dus à son retour de commotion cérébrale en octobre. Concernant le groupe danois, la Hongrie devrait être le plus gros morceau. L’Islande présentant trop d’absences… Et une Russie comme à son habitude ces dernières années manquant de talent. En phase de poules il faudra être solide, la France, la Norvège et la Suède devraient attendre le Danemark. Je n’ai aucun doute sur la capacité des Danois de bien performer et Mikkel Hansen est le favori logique au trophée de meilleur buteur. Actif qu’en phase offensive, tirant les 7m Danois, tout laisse présager une bonne place au trophée des buteurs comme chaque année à chaque compétition internationale. Je partirais donc sur Mikkel Hansen meilleur buteur comme seul bet LT de la compétition.

1u sur Mikkel Hansen meilleur marqueur de la compétition @ 3.50 sur Bwin

Crédit photo : Le Parisien

France

Nous y voilà, l’aparté française et chauvine. Dur d’analyser et de sortir de la peau du supporter français. Donc ce paragraphe sera à lire avec un peu de recul. L’entrée dans la compétition (coucou les filles) sera ultra importante. Il ne faudra pas réitérer le faux-pas portugais : défaite interdite.  La Bosnie devrait être du même acabit que la Serbie en Golden, un match à survoler avant de s’attaquer au vrai morceau du groupe : la Norvège. Brider Sagosen sera important. Rester solide derrière également. Ces 2 pts pourraient être très utile dans la suite de la compétition. Concernant le groupe emmené, pour moi, il est complet. Gerard & Genty sont deux gardiens solides mais la régularité reste leur plus gros défaut. Pardin devrait être le premier homme mis de côté dans ce groupe à 18. A savoir qui le rejoindra. Luc Abalo m’a fait forte impression face à la Serbie en Golden. Porte en remplaçant a très bien fait le boulot également. Le groupe semble bien tourner. Prandi, Remili, Mem sont satisfaisants. Bémol sur Dipanda, Melvyn Richardson qui ont encore du mal a performer à ce niveau. Attention à Melvyn qui pourrait tout de même prendre une ampleur supplémentaire s’il prend ses marques. Concernant la Golden, le Danemark remporte la compétition sur nos terres. Et les Bleus ont gagné en octobre chez eux. Rien de spécialement inquiétant. Concernant la poule par contre aucun faux pas ne sera possible, il faudra battre la Suède ou le Danemark. Voire les 2 en cas de défaite face à la Norvège en groupe. Bref, un sacré défi. Pour les amateurs de handball étranger la déception de cette poule sera la France… Mais de mon côté je pense plus aux Norvégiens… Dans tous les cas il n’y aura que deux places à prendre en demi.

Suède & Norvège

Commençons par la Suède. Préparation courte avec une double confrontation face à l’Egypte et une victoire face à l’Islande, préparation inquiétante notamment face à l’Islande, entachée par les blessures. Je ne serais pas surpris de voir la Suède terminer en seconde place de Poule. Logiquement favoris ces derniers pourraient se faire surprendre. Les Suisses et la Slovénie ne seront à ce titre pas des morceaux faciles. Seule la Pologne semble selon moi réellement e-ndessous. Avantage indéniable par contre, cette compétition et ce premier tour à la maison. Le public leur sera acquis ! Palicka aura la possibilité de faire basculer une rencontre à lui seul. Du Rietz en capitaine de route, Andreas Nilsson, Jesper Nielsen, Jim Gottfridsson et ses compères seront à surveiller. Un top 4 ou 6 semble largement atteignable pour la nation, j’ai du mal à les voir aller plus loin. Côté Norvégien par contre, c’est objectif Demi. Sagosen potentiel MVP de la compétition va certainement à nouveau apporter énormément à sa nation. Attention au piège Portugais, les Français sont déjà tombé dedans, et attaquer le match avec facilité pourrait être piégeux. Bergerud est déjà on fire. En Golden il a montré qu’il serait intraitable derrière il arrive avec l’ambition de sauver les siens un bon nombre de fois. Le défaut Norvégien à mes yeux, et pour beaucoup ça reste une certaine Sagosen dépendance. Par moments faire la différence sans sa présence sur le terrain peut-être compliqué. Un mauvais jour de ce dernier pourrait aussi coûter très cher à la Norvège. Tout sauf déméritant à Metz face au Danemark, les Norvégiens ont montré du très bon notamment défensivement. Ils seront présents… Mais attention aux surprises. Il y aura forcément des déçus.

Portugal & Slovénie

Petit détour avant de clôturer cette preview sur deux nations qui à mes yeux pourraient créer la surprise. Le Portugal pour débuter, en plein développement ces dernières années. Ces derniers disposent d’une évolution impressionnante. Le championnat prend en niveau, au niveau européen les clubs Portugais commencent à performer et surtout, la nation piège un ancien champion du Monde en Avril dernier. Alfredo Quintana avait dégoûté les Français à Lisbonne en Avril dernier. Une véritable débâcle. Borges, Rocha, Fabio Magalhaes et bien d’autres auront pour ambition de surprendre et d’atteindre le Main Round. Pour cela il faudra batailler et créer la surprise. Surprendre d’entrée les Bleus ou surprendre lors de la journée la Norvège. Et c’est un upset clairement probable. Les Portugais n’ont pas démérité face aux Espagnols en préparation. A noter ce comeback notable face à la Russie. Un début de rencontre catastrophique et un 7-1 en leur défaveur pour finalement s’imposer. Seconde nation à surveiller, la Slovénie. Préparation solide. Impressionnant niveau de jeu proposé, la Suède semble leur vrai adversaire en groupe. Nej Cehte, Blaz Janc, Vid Kavticnik, Jure Dolenec, Borut Mackovsek, l’effectif est talentueux. Énormément sous-estimé ces dernières années le groupe et la nation disposent d’un réel potentiel. Pas facilité par le tableau et la poule bien plus compliquée, ces derniers devraient tout de même atteindre le Main Round. L’adversaire piège par excellence, leur parcours pourrait être surprenant…

Un compte créé sur Zebet = 2 mois VIP gratuits sur Janusport + jusque 150 euros de freebets !

Cette offre est également valable pour les membres déjà VIP qui peuvent prolonger leur abonnement de deux mois !