Notre saison cyclisme est excellente sur Janusport mais on a connu notre première déception le week-end dernier sur le Tour des Flandres ! Sans sa grosse chute, personne n’aurait probablement pu arrêter Matthieu van der Poel d’accrocher son premier monument mais c’est finalement Bettiol qui a remporté l’épreuve, et sa première course professionnelle par la même occasion. On s’intéresse aujourd’hui à la reine des classiques, Paris-Roubaix.

Sur Janusport, vous savez que l’on aime prendre nos bets en amont pour profiter des meilleures cotes. Cette fois, notre analyse est plus tardive qu’à l’accoutumée et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Paris-Roubaix est, par sa nature même, la classique la plus indécise de l’année. Une crevaison, une chute sur ces routes sinueuses du Nord et tout bascule. L’autre difficulté cette année vient de la densité des favoris. Sagan et Van Avermaet font partie des favoris mais ils ne voltigent plus et les autres coureurs sont parfois amené à se regarder en chien de faïence, à compter leurs coups de pédale pour ne surtout pas en faire plus que son rival. Cela complique forcément notre travail mais n’empêche pas de repérer plusieurs values.

Notre premier choix se porte sur le plus français des Belges, Oliver Naesen. Costaud à Paris-Nice, pas si surprenant à Milan San-Remo (il nous avait permis de valider une cote @ 28 sur son podium), placé à Gand-Wevelgem il a contracté une bronchite qui l’a diminué pour A travers les Flandres et sur la Ronde. Malgré tout, il n’a jamais lâché du groupe des meilleurs et se présente comme un client sérieux pour Paris-Roubaix alors qu’il a déclaré être de retour à 100%. Il n’a pas de références particulièrement solides dans l’Enfer du Nord mais il est dans la forme de sa vie et sera entouré de deux beaux lieutenants avec Dillier et Vandenbergh.

On met également une petite pièce sur Zdenek Stybar, déjà deux fois deuxième à Paris-Roubaix. Il était l’un des gros favoris du Tour des Flandres après sa victoire à l’E3 mais il a eu des problèmes intestinaux avant la course. Complétement remis et avec une équipe Quickstep dont il sera le leader désigné (Asgreen a eu sa carte sur la Ronde, Jungels n’est pas là), il nous semble être un client extrêmement sérieux pour la gagne.

Enfin, un coureur moins connu du grand public nous a tapé dans l’oeil. Il s’agit de Nils Politt de la Katusha que beaucoup ont découvert l’an dernier sur Paris-Nice. C’est une bête à rouler, peut-être pas le coureur le plus fin tactiquement mais il est dans une forme spectaculaire avec une 5ème place sur la Ronde, une 6ème dans le GP de l’E3 et il avait déjà fait un très bon Top10 l’an dernier. Si les grands noms du peloton se regardent à nouveau dans le final, il aura une belle carte à jouer.

Nous vous conseillons des mises modérées car Paris-Roubaix est une course particulièrement indécise.

0.5u sur podium Naesen @ 4.50 sur Unibet / 0.25u sur victoire @ 15 sur Unibet

0.5u sur podium Stybar @ 4.50 sur Unibet / 0.25u sur victoire @ 15 sur Unibet

0.33u sur podium de Politt @ 7.25 sur Unibet

Un compte créé sur Zebet = 2 mois VIP gratuits sur Janusport !

Cette offre est également valable pour les membres déjà VIP qui peuvent prolonger leur abonnement de deux mois !

Tips rugby & cyclisme