Samedi à 14H45, le Racing 92, champion en titre, se déplace à Pierre Antoine et vu la compo alignée, les Franciliens n’ont pas l’intention de faire le voyage à vide.

Castres Olympique / Racing 92

L’analyse

Castres réalise un début de saison en demi-teinte,  6ème au classement, dans les temps pour les Play-Off, il n’y aurait à première vue pas de raison de s’affoler du côté de Pierre Antoine mais la situation comptable tarnaise masque pourtant une réalité plus morose.

Castres n’a gagné que deux matchs depuis le début de la saison face à Pau (28-11) et l’équipe B de Grenoble (46-9), deux équipes qui signeraient tout de suite pour le maintien. Tenus en échec chez le promu bayonnais (12-12) alors qu’ils semblaient dominateurs, les Castrais ont également chuté au Stade Français (29-25),  à 15 contre 14 après l’expulsion de Plisson, et à domicile contre une équipe rochelaise très largement remaniée (18-25). La réception des Racingmen sera à ce titre un test important qui révèlera au CO s’il peut ou non jouer les premiers rôles cette saison. Christophe Urios le sait puisqu’il aligne une équipe proche de l’équipe type avec deux absences notables dans le groupe Grosso et Mach. L’ancien coach d’Oyonnax décide également de reconduire sa première ligne qui avait tordu les Grenoblois (Lazar, Jenneker, Tusseau) mais qui pourrait avoir beaucoup plus de mal face à Ben Arous, Szarszewski et Tameifuna qui seront à nouveau associés par l’ancien duo tarnais TraversLabit. Les joueurs clés du CO (Tulou, Kockott, Urdapilleta, Smith) seront bien présents pour ce match mais devront faire preuve de davantage de maîtrise et de discipline que lors de leurs dernières sorties. Si le rouge de Kockott pour avoir marché sur une articulation de Julien Tomas n’avait pas eu de conséquence sur l’issue du match contre les Palois, le carton jaune infligé à Antoine Dupont dans le money-time à Bayonne avait probablement coûté la victoire aux Castrais. De telles fautes se paieront cash face au réalisme des Racingmen et de leur buteur, Dan Carter.

De son côté, le Racing semble avoir coché ce match pour marquer son territoire et confirmer sa prestation de haut-vol face à de vaillants toulonnais (41-30). Bredouilles de leurs déplacements à Bordeaux (15-9) et à Clermont (47-10) où de très nombreux changements avaient été effectués, dont la sortie de sa retraite du vétéran Ali Williams, les Racingmen semblent être dans des dispositions très différentes pour ce match. Travers et Labit alignent leur XV de départ le plus fort depuis le début de la saison notamment bonifié par l’arrivée de la star fidjienne Nakarawa, un game changer, indiscutablement dans le top 5 des meilleurs secondes lignes juste derrière Pascal Papé et Greg Lamboley. En dépit de trois absences notables (Chavancy, Rokocoko et Goosen, retenu par le Four Nations) les coachs peuvent aligner un XV  de très belle facture et un banc (Le Roux, Chat, Masoe, …) au niveau de l’équipe de départ.

Les compos

Castres :

Lazar, Jenneker, Tusseau – Jacquet, Capo Ortega – Babillot, Tulou, Bias – Kockott, Urdapiletta – Smith – Ebersohn, Combezou – Caminati – Palis

Racing 92 :

Ben Arous, Szarzewski, Tameifuna – Nakarawa, Van Der Merwe – Lauret, Claasen, Nyanga – Machenaud, Carter – Andreu – Laulala, Tuitavake – Imhoff – Dulin

Notre pronostic

Dans une des affiches de cette journée de Top 14, nous donnons un avantage aux Racingmen @2.20 sur Logo PMU .

Notre Money Mon$ter du jour essai de Nakarawa @7 Logo PMU.

Tips football, rugby, NBA, tennis, cyclisme.